The Go-Go Boys : The Inside Story of Cannon Films

The Go-Go Boys : The Inside Story of Cannon Films

Il était une fois… Deux cousins réalisateur, producteur et distributeur de cinéma en Israël, ayant connus le succès dans leur pays, et qui décidèrent d’aller chercher le rêve américain à Hollywood. Fantasme avoué de pas mal de cinéphiles, ce pari audacieux de Menahem Golan (l’initiateur, le réalisateur, le passionné) et Yoram Globus (le distributeur, l’homme d’affaires, la tête froide) donnera naissance à la Cannnon.

Pour les cinéphiles, la Cannon reste la société de production mythique qui a donné un coup de fouet au cinéma des années 80. Van Damne, ce sont eux qui l’ont fait connaître. Ils ont redonnés des couleurs à Chuck Norris, Lee Marvin, Charles Bronson. Déterminés à réussir, ils produiront plus que n’importe qui, produisant et sortant leurs films dans un délai souvent court. La Cannon ne survivra cependant pas à leur montée en puissance, tout de même accompagnée de quelques jolies associations (Polanski, Cassavetes…). La réalité d’Hollywood, terrible, les rattrapera à coups de mauvais partenariats financiers, dettes fiscales…

Documentaire travaillé avec soin, THE GO-GO BOYS est une production maison des deux ex-nababs. On les voit certes revenir avec quelques critiques sur leurs vingt années (en Israël et aux USA), mais en esquivant les vrais échecs. Se focalisant sur le bon côté des choses, la belle expérience et leur parcours impressionnant, non dénué de passion, le film dresse surtout ce double portrait principal, qui les aura porté au sommet, avant de les voir s’écrouler sur eux-mêmes. Quelques leçons à retenir ici.

3.5 / 5

🍻 Envie de vous exprimer librement ? Onlike est une plateforme ouverte aux contributions. Pour en savoir plus, rendez-vous ici.