The Expendables 3

The Expendables 3

Ils sont de retour, et ils ont encore ramené des amis. Dans sa série de longs métrages dédiés au cinéma d’action (voir grosse action), Sylvester Stallone ne s’embarrasse pas de détails. On a croisé Chuck Norris, JCVD et quelques autres… Et les nouveaux copains sont là : Antonio Banderas, Harrison Ford, Wesley Snipes ou Mel Gibson.. entres autres !

Oui, donc gros casting, mais les EXPENDABLES c’est un peu ça, le passage par la case obligatoire pour gagner une image collector, un joli chèque et sa photo dans la galerie promo monstrueuse. On les aura vu en tank sur la croisette à Cannes, en tournée mondiale et le défilement des noms au générique donne le tournis. Soit, Sly s’amuse, on le sait, donc le résultat est à la hauteur de cette idée. Le troisième volet fait plus fort, plus gros, et s’il ne rattrape pas la « fraîcheur » du premier, il passe bien au-dessus d’un deuxième certes fondamentalement barré mais très mal finalisé.

Résultat peu glorieux donc, assez grand guignol avec des flingues, mais foutrement joyeux. Quitte à avoir cette bande de sales gosses, autant en rire. Et si le défaut majeur reste un vraisemblable sérieux (plutôt que de jouer vraiment avec leur image), c’est aussi rapidement rattrapé par le casting. En espérant qu’ils ne tirent pas trop sur la corde.

2.5 / 5