Spectre

Spectre

Dernière ligne droite pour Sam Mendès et Daniel Craig aux commandes de la franchise James Bond. Aux termes de ces dernières aventures (la 2e pour le réalisateur, la 4e pour l’acteur), l’équipe derrière SKYFALL livre une vraie fin de chapitre, entre révélations du grand méchant et des dernières traces d’un espion british plus humain et plus sombre qu’avant.

24e film de la mythologie Bond, SPECTRE est la directe suite de son précédent, SKYFALL. On nous présente enfin la tête pensante d’une organisation liée au passé du héros (un Christoph Waltz qui fait du Christoph Waltz), chose dessinée depuis que Craig a endossé le rôle de l’espion britannique. Une continuité dans l’air du temps, donnant des liens à explorer entre les films et le retour du SPECTRE, conspiration mondiale qui reste le grand méchant de la saga depuis ses débuts. Un peu artificiellement, on rejoue la carte SKYFALL (scènes d’action dans plusieurs pays pour finir plus ou moins à Londres) pour clôturer une série de films qui auront modernisé un héros plus dur, plus réel. On reste loin du charme des premiers, entre plages, cocktails et dialogues percutants, pour s’inscrire dans le XXIe siècle. Un nouveau visage autour des craintes de cette nouvelle époque, pas loin des intentions d’un Nolan et ses BATMAN.

Bond c’est un homme, mais aussi des mécaniques de film. Une belle voiture, de jolies femmes, des méchants un peu trop bavards, des hommes de main musclés…. SPECTRE renoue avec ce folklore, plus étoffé que dans les précédents. Ça n’est pas non plus la foire aux gadgets, mais l’ensemble des ingrédients est là pour concocter une suite qui ne démérite pas dans le foisonnement des scènes d’action (millimétrées) et des dialogues. On pourra noter quelques passages plus faibles, et des James Bond girls absentes (Bellucci dans un passage éclair, Seydoux loin d’une Eva Green…), mais finalement SPECTRE offre un fond solide pour propulser un futur (?) film vers de nouveaux objectifs. Après avoir refait un tour du côté de ses origines avec Daniel Craig, James Bond pourrait-il à nouveau s’offrir un peu de fun… à combattre notamment le SPECTRE et de nouveaux méchants souhaitant dominer le monde ?

3.5 / 5

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici