Pris au piège (El Bar), la nouvelle satire féroce d'Alex de la Iglesia

Pris au piège (El Bar), la nouvelle satire féroce d'Alex de la Iglesia

Alex de la Iglesia n’est plus à présenter chez nos amis ibériques. Créateur véloce, il ne s’arrête plus et possède une solide filmographie en plus de 30 ans de carrière qui compte quelques belles pépites (BALADA TRISTE, LE CRIME FARPAIT, 800 BALLES…). Même s’il ne goûte plus qu’aux bacs vidéo chez nous, le voilà de retour avec EL BAR, huis-clos satirique assez jouissif où il n’épargne pas la société d’aujourd’hui. Sans oublier le genre.

Dans EL BAR, un groupe d’inconnus se retrouve bloqué dans un bar alors qu’un sniper abat des gens à l’extérieur. Mais le problème vient peut être de l’intérieur… Tension, paranoïa, décryptage d’une société 2.0, De la Iglesia continue d’avoir un regard acéré sur nos petites habitudes. De la bimbo en rendez-vous Tinder au hipster connecté, le regard sur les sans-abris, les retraités oisifs… Les personnages ont tous de vrais caractères, sans tomber dans le stéréotype.

EL BAR, c’est la poursuite d’une grande question déjà entrevue dans UN JOUR DE CHANCE, celle de savoir si du haut de nos petites vies et nos grands jugements, il y a vraiment un humain derrière chaque individu. A force d’emmener ses personnages dans des cercles infernaux, le réalisateur espagnol joue sur les vices et les regards pour mieux disséquer nos liens sociaux. C’est féroce, gore avec passion, et ça égratigne. Du fond et la forme d’un réalisateur en pleine possession de ses moyens : à voir !

4 / 5

🍻 Envie de vous exprimer librement ? Onlike est une plateforme ouverte aux contributions. Pour en savoir plus, rendez-vous ici.