Nos pires voisins

Nos pires voisins

NOS PIRES VOISINS est l’une de ses comédies américaines dérivées de l’ère Apatow. Réalisée par Nicolas Stoller (SANS SARAH RIEN NE VA, AMERICAN TRIP, 5 ANS DE REFLEXION), portée par Seth Rogen, un poil trash et tentant de confronter la vie à la réalité (de jeunes parents à une fraternité), NOS PIRES VOISINS auraient pu venir compléter la longue liste de ces comédies attachantes et relevées. Au final, on atteint peut être les limites de cet univers comique connu.

On plonge en pleine Amérique ; une confrérie étudiante s’installe à côté d’un jeune couple, désormais parents. Choc des cultures ou des horaires, ces derniers tentent de la jouer cool mais n’ont d’autres choix que trouver la manière la plus retorse de virer les passionnés d’orgie et de bizutage. Avec quelques scènes de trip sous diverses drogues, NOS PIRES VOISINS offre donc la confrontation entre un « vieux » Seth Rogen et Zac Efron, chose sympathique mais assez vaine. Répétant inlassablement l’opposition entre le « cool » jeune et moins jeune, tentant de jouer la leçon de la maturité contre la jeunesse, le film s’oublie dans des dialogues poussifs et un mélange de faux rebondissements qui n’offrent aucune saveur à l’ensemble.

Alors certes, on est très content de retrouver une nouvelle fois cette grande fratrie où le grand frère Rogen passe dire bonjour et se montrer nu une nouvelle fois, mais Stoller signe une comédie sans risques qui ne restera pas en mémoire.

2 / 5

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici