Paris-Manhattan

Paris-Manhattan

Dans le marasme des comédies françaises sorties ces dernières années, on note quelques tentatives de vouloir se différencier. Clairement tourné vers un concept un peu particulier, ce PARIS-MANHATTAN tente quelque chose sans réellement réussir.

Lorsqu’une jeune pharmacienne croise un installateur de système de sécurité, ça pourrait être le coup de foudre du quartier. Et pourtant, la jolie blonde n’est pas aussi facile à aborder, abreuvée depuis toujours par l’esprit du réalisateur Woody Allen et sa vision du monde. Voilà le principe du film, plutôt original et auto-alimenté par le cinéma. Si le duo Alice Taglioni et Patrick Bruel se laisse aisément regarder, ce sont les détails qui dérangent. Un jeu forcé, une intrigue plutôt courte passée les premières minutes et une absence de concret après la rencontre, PARIS-MANHATTAN tient difficilement la route.

Si on apprécie l’idée, on ne retient au final pas grand chose. Comédie romantique particulière, PARIS-MANHATTAN oublie peut être les fondamentaux du genre, et un fond plausible avant de jouer avec.

1.5 / 5

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici