Once upon a time in Hollywood

Once upon a time in Hollywood

ONCE UPON A TIME IN HOLLYWOOD apparaît comme un mash-up de vignettes fantasmées remplies de gimmicks et de clins d’œil, mash-up d’un rêve de cinéma qui a existé qui n’existe plus, et même d’une Histoire à ré-écrire. Tarantino, hyper (peut-être trop) généreux dans la photographie solaire, filme et reconstruit tout le cinéma qu’il aime, et puis c’est tout…

Entre le feel-good d’une vie mélancolique, et la passion de travailler dans le cinéma, Tarantino préfère voir des héros fictifs sauver humoristiquement son monde fantasmé, plutôt que de refuser la légèreté au profit d’un regard plus sombre. Un regard résumé par le sommaire d’un catalogue retraçant l’âge d’or du cinéma américain. La mise en scène compte alors sur des performances d’acteur-rice-s, sans jamais définir les personnages autrement que par l’image qu’ils/elles cherchent à dégager.

Film ô combien artificiel qui n’a rien à proposer formellement, et qui ne peut enchanter que les adorateur-rice-s de Tarantino. Le film ne tient que par ses punchlines, que par le fictif, et ne tient jamais à ce que les espaces côtoient un minimum ce qui entoure le fictif. ONCE UPON A TIME IN HOLLYWOOD n’est pas le portrait d’un cinéma passé, ce n’est que l’enfermement dans un fantasme qui refuse de se confronter à la cruelle réalité. La nostalgie ne constitue pas une proposition de cinéma totale.


ONCE UPON A TIME… IN HOLLYWOOD
Écrit et Réalisé par Quentin Tarantino
Avec Leonardo Dicaprio, Brad Pitt, Margot Robbie, Emile Hirsch, Margaret Qualley, Austin Butler, Bruce Dern, Al Pacino
États-Unis
2h41
14 Août 2019

2 / 5

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici