Le tout nouveau Testament

Le tout nouveau Testament

Cannes 2015 / Quinzaine des Réalisateurs

Jaco Van Dormael revient après l’échec (surtout financier) de son blockbuster MR NOBODY. Le réalisateur belge, adepte des changements de style, offre ici un amusement autour de la croyance, non dénué de légèreté, mais sans grandes conséquences.

La fille de Dieu (oui, on parle toujours du Fils, mais…) décide de changer un peu les choses. Il faut dire que Dieu (Benoît Poelvoorde) se vautre dans le canapé ivre, entre deux actions divines. Rien de glamour donc, et une histoire à caractère belge comme on aime en voir. La plupart des comédiens belges passe dire bonjour, dans une succession de scènes présentant les nouveaux apôtres, l’occasion de voir l’une des scènes les plus hallucinantes de la décennie avec Catherine Deneuve (on vous laisse le suspense…).

Finalement, cette fantaisie du TOUT NOUVEAU TESTAMENT surprend moins que son film précédent. Van Dormael s’amuse surtout à jouer sur l’esthétique, à livrer quelques créations visuelles sympathiques. L’histoire en elle-même reste anecdotique, et trop dispersée pour livrer plus qu’une succession de sketchs sympathiques.

3 / 5