Nouveau départ

Nouveau départ

On l’aime bien Cameron Crowe. Mais le réalisateur mélomane, connu pour ses films en forme de douce sucrerie aux bandes originales rock’n’roll, ne tourne pas beaucoup (2005 pour la fiction, même si 2 documentaires sont sortis en 2011). Son retour cette année, avec en couple vedette Matt Damon et Scarlett Johansson, était donc plutôt une bonne nouvelle.

L’histoire est simple mais rempli de mélodramatique en puissance : Matt Damon joue un jeune veuf avec 2 enfants à charge qui décide, pour redonner un coup de boost à leur vie, de déménager. Hors voilà, la nouvelle maison vient avec… un zoo. Obligé de troquer habitudes citadines pour le grand air, un éléphant et des tigres (entre autres), la petite famille se redécouvre et fait de nouvelles rencontres, amicales ou non. Le film est très familial, enfants et animaux dans le package. Si on n’oublie pas une certaine forme de maturité, NOUVEAU DEPART (exécrable traduction VF de WE BOUGHT A ZOO) ne fait pas dans l’inattendu, trimballant ses personnages dans la rénovation du zoo laissé à l’abandon, avec quelques péripéties passagères, beaucoup de bons sentiments et un inéluctable happy end de circonstances.

Et c’est assez décevant de la part de Cameron Crowe. Si on lui connaissait un penchant évident pour le bonheur sur terre et les histoires à fleur de peau, il ne peut éviter ici de trop tirer sur la corde, rendant une copie très (trop?) grand public, limite aseptisée et extrêmement guimauve. Certes, le casting est impeccable, on passera un bon moment mais sans arriver à gratter sous la couche d’un positivisme exacerbé. Sans doute avait il besoin d’un grand bol de bonheur, à défaut de casser un peu le tout pour rendre le scénario intéressant (même si c’est une adaptation…). Heureusement la bande originale est toujours sympathique, et Scarlett aussi.

2 / 5