Ninja Turtles

Ninja Turtles

Revisiter les légendes de notre enfance semble avoir atteint sa limite. En rebootant les TORTUES NINJA à sa sauce, Michael Bay (producteur) laisse le bébé aux mains de Jonathan Liebesman, réalisateur connu pour son zèle qui se retrouve à l’écran : BATTLE LOS ANGELES, LA COLERE DES TITANS. Et c’est donc un mélange trop secoué qui arrive à l’écran.

Revoir la saga des tortues adolescentes passionnées de pizza et d’arts martiaux aurait pu avoir son intérêt. Toutefois la version 2014 est bien trop calibrée pour toucher son public cible (les ados) pour être honnête. Histoire massacrée, réalisation épileptique et gags pas fameux pour un film marketing qui s’oublie un peu (gardant même le titre en anglais chez nous). Devant nous, quatre tortues géantes, bodybuildées et aux deux neurones censés vanter leur côté teenager. En face, on ne peut sauver que la caution humoristique, Will Arnett, qui semble le seul à hériter de dialogues seconds degrés salvateurs. La gentille Megan Fox,  posée là pour son côté Hasbro, n’est pas destinée à briller. A l’inverse on se demande bien ce que vient faire ici la trop rare Whoopi Goldberg…

Au final, si on n’avait pas la sensation d’un film bâclé (scénario aux bases rapidement expédiées, course poursuite en montagne face à New York, méchant inexistant…) destiné à construire une mythologie financièrement juteuse, on aurait pu apprécier. Malheureusement réalisé en biais (Liebesman semble vouloir faire « jeune et dynamique », sans doute trop..), ces TORTUES NINJA sont bien loin de nos souvenirs, un gros mash-up marketing sans aucune saveur dont on ne sauvera que des effets spéciaux plutôt efficaces.

1.5 / 5

🎙 Le podcast Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici