Maryland

Maryland

Cannes 2015 / Sélection Officielle / Un Certain Regard

Huis clos à la française, MARYLAND offre une rencontre entre un garde du corps traumatisé et une famille en danger, tous enfermés dans une riche propriété portant le même nom. Un film d’home invasion made in France ? Oui, et ça se remarque car Alice Winocour convoque pour son 2e film un casting international pour un tentative de genre hexagonal qui promet de belles choses.

N’est pas PANIC ROOM qui veut : MARYLAND est une variation d’un genre particulier, où le héros doit défendre sa demeure (et ses habitants) d’agresseurs. C’est même plus sa deuxième moitié, car Winocour pose avant le fond, les rencontres, le mystère. La suite sera plus dans l’action, sourde et directe, voyant l’imposant Matthias Schoenaerts (BULLHEAD) défendre la frêle Diane Kruger. Avec cette volonté, la réalisatrice propose un concept solide, et de belles intentions.

On pourra donc regretter la volonté de ne pas aller droit au but, dans un réflexe de films américains quelquefois moins attentionnés. Mais MARYLAND aurait mérité de trouver un meilleur équilibre entre exposition et exécution, mais on ne reniera pas notre plaisir de voir ce petit film à suspense offrir quelques beaux moments.

3 / 5

🎙 Le podcast Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici