Mariage à Mendoza

Mariage à Mendoza

Film projeté dans le cadre du Festival des Arcs 2012.

Du court au long métrage, le pas peut être rapide. C’est le cas pour Edouard Deluc qui adapte directement son court métrage « ¿Donde está Kim Basinger? » en version longue, retrouvant son comédien et co-auteur Philippe Rebbot additionné d’un Nicolas Duvauchelle rarement vu aussi insouciant, pour une comédie en forme de vaudeville loin des préformatages du prime time.

Bouffée d’oxygène nous emportant en terre argentine, MARIAGE A MENDOZA suit deux frangins fraîchement débarqués de France pour des retrouvailles familiales. Évidemment leurs péripéties pour rejoindre les festivités valent bien une longue histoire, et nous voilà embarqués avec eux entre la capitale et Mendoza. Fortement inspiré par les comédies françaises où se promenait un Pierre Richard gaffeur et insatiable, MARIAGE A MENDOZA tire une bonne partie de son énergie et de son décalage à Philippe Rebbot, moteur de l’histoire qui traîne un Duvauchelle qu’il est très plaisant de redécouvrir loin de ses derniers polars.

Joliment mis en boîte, MARIAGE A MENDOZA est une virée un peu nostalgique, ciselée aux dialogues percutants et avec une musique entraînante, qui offrira sans nulle doute le premier rayon de soleil de l’année (en cela aidé par la jeune comédienne Paloma Contreras, rayonnante).

3.5 / 5

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici