Les Immortels

Les Immortels

Les Grecs sont dans l’actualité, mais leurs légendes ne cessent de se montrer sur grand écran, dans des films plus grands que la fiction. De 300 au Choc des Titans, voilà deux exemples modernes de batailles épiques, de Dieux et de monstres en tous genres confrontant l’humain à sa condition. Pour les Immortels, Tarsem Singh (The Fall, The Cell) nous ressort Thésée des cartons. Accrochez vous si vous avez oubliés vos cours de grec…

Ou d’ailleurs oubliez les. IMMORTALS (en VO) suit les pas de Thésée, jeune homme bien sous tous rapports qui se découvre un destin mythologique. Le voilà désormais en tête de la lutte contre le tyran crétois Hypérion, avec des relents de taureau et de labyrinthe (très rapidement), deux ou trois choses qui rappellent les légendes de la mythologie. Pour le reste, IMMORTALS joue le traitement à la 300, la majorité des combats épiques se déroulant sur fond vert. On pourra dire que le film de Snyder aura inspiré des producteurs (à défaut de réalisateurs). On se retrouve donc devant un dérivé de 300, tout aussi visuel mais moins consistant dans le scénario, les Immortels tentant de raccommoder différents mythes pour en tirer une histoire à la gloire de Thésée.

Ne nions pas le talent de Tarsem Singh, qui sait offrir du visuel. Très riche en images, IMMORTALS ne renie pas l’imagination du créateur de The Fall (et The Cell), et tisse sur le bestiaire antique des décors et des costumes assez ahurissants. Mais ceci ne suffit pas, en plus d’un casting de (pas si) jeunes gloires en devenir (Cavill, le futur Superman, Isabel Lucas.. et de Mickey Rourke). IMMORTALS se tape donc l’étiquette d’un vrai faux péplum, histoire mythologique gonflée aux effets visuels et dramatiques sans grandes conséquences, au jeu très posé sans vraiment y réfléchir. Manquant de souffle, le film n’en délivre pas moins quelques beaux moments (chorégraphique, scénique…), isolé dans un scénario inconséquent. Difficile d’accrocher à un destin surveillé par les Dieux, et donc sans grande difficulté… Si IMMORTALS rassure sur ses images, on reste sur notre faim pour le reste. Moins féroce que 300, mieux construit que le Choc des Titans, IMMORTALS devrait finir dans les bacs DVDs comme un bon film de fin de weekend.

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici