Les garçons et Guillaume, à table !

Les garçons et Guillaume, à table !

Cannes 2013 – Quinzaine des Réalisateurs

Oubliez Guillaume Gallienne, le second rôle de comédies lourdes (L’ITALIEN, ASTERIX 4 – et le pas si mauvais LA JUNGLE), et ne retenez que la base : un comédien sociétaire de la Comédie Française, formé sur les planches, assez bavard et avec une personnalité à part entière. Pour son premier long, adapté de son propre spectacle autobiographique, Gallienne se livre entièrement et peu importe que l’on aime le personnage ou non, le film est une vraie réussite.

Loin des grosses machines, force est d’admettre que les petites comédies françaises se distinguent sans forcément briller au box-office. Espérons que Guillaume Gallienne connaîtra un succès à la hauteur de la découverte. LES GARÇONS ET GUILLAUME… est un retour en arrière sur ses jeunes années, à l’époque où ses proches et lui même n’arrivait pas à le cerner réellement. Souvent passé pour plutôt homosexuel avec ses manières un peu précieuse, Guillaume nous raconte. Son adolescence, les pensions, les garçons, les filles, ses envies et ses ambitions. Un film très touchant, extrêmement sensible sans s’apitoyer qui vous embarque avec dérision et beaucoup d’humour sur les traces de sa propre émancipation familiale et sexuelle.

Si sur le fond cela fonctionne, Gallienne n’en oublie pas de tenter des choses. Son film regorge de trouvailles, d’idées de mise en scène qui ne laisse pas reposer le récit. Montage et réalisation sont ainsi très riches (notamment lui-même en double rôle conséquent), ce qui dénote dans le paysage des comédies actuelles. Définitivement, ce GARÇONS ET GUILLAUME, A TABLE ! est la bonne surprise de ce mois de Mai, et un vrai bon grand moment de plaisir. Dommage qu’il ne sorte qu’à l’automne.

4 / 5