Les Gamins

Les Gamins

Nous nous faisions l’écho des difficultés récentes à trouver une bonne comédie française, non préformatée pour le prime time. Si LES GAMINS ne sera pas la révélation attendue, le phare de l’humour au milieu de la tempête, ce premier film sympathique a au moins le mérite de nous réveiller les zygomatiques (endormies depuis longtemps) et d’offrir le maximum de temps à son casting et sa bonne humeur. Une prouesse, synonyme de bon moment, même si la volonté de vouloir imposer un scénario ubuesque finit par ternir un peu l’ensemble. Heureusement, on se marre !

LES GAMINS, ce sont Alain Chabat et Max Boublil. Le pré-trentenaire, co-scénariste du film, ne perd pas de sa verve cybernétique, et déroule avec une certaine innocence un flot de situations plus ou moins corsées, censées monter les femmes contre leurs hommes, redevenus des… gamins au quotidien. Crise existentielle à double vitesse (le couple principal et les beaux-parents) où Chabat s’amuse comme un petit fou, n’ayant de cesse de jouer avec son image (le Nul pavoisant au milieu d’une nouvelle génération de nouveaux mecs qui font rire : Arié Elamleh, Keiron…) nous amène à un face à face avec un Boublil en adoration totale. Sorte de passage de relais, de transmission du savoir où beau-papa ne serait pas tout à fait terminé. De l’autre côté, si on craque pour Mélanie Bernier (évidemment), c’est bien Sandrine Kiberlain qui détonne avec un rôle comique à souhait.

Un peu enfoncé dans un scénario qui avance quoiqu’il arrive, perdant de son intérêt dès que la situation devient un peu n’importe quoi, LES GAMINS parvient à surmonter l’ensemble par ses personnages et une certaine énergie qui ne s’arrêtera pas. Boublil, étonnamment, joue la sobriété tout du long. Le gamin du web, passé maître des chansons à textes très… inspirées, trouve ici un ton juste avec ses co-auteurs, pour livrer une comédie à la française fortement influencée par les frères Farrelly et les comédies potaches américaines. De grands gamins aussi, finalement…

3.5 / 5

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici