Le monde fantastique d'Oz

Le monde fantastique d’Oz

Étrange idée que de vouloir donner vie à l’avant-Magicien d’Oz, mais c’est bien Sam Raimi qui s’y colle. Comment cette oeuvre culte pourrait-elle avoir une genèse ? La création se veut donc totale, et le risque entier. Après la tentative ratée de Tim Burton avec son ALICE AU PAYS DES MERVEILLES, Raimi tente sa chance en 3D et dans un univers riche à tous niveaux. Pour un résultat mitigé, mais au second degré salvateur.

Avec OZ, Raimi nous raconte comment le fameux Magicien est venu libérer le pays magique de l’influence de sorcières néfastes. Combats féériques et idées folles dans tous les sens, voilà le monde d’Oz qui prend vie, et le réalisateur de s’amuser dans tous les sens. Totalement digital, trop numérique certainement mais utilisant la 3D avec quelques fulgurances (qui sonnent très artificielles, mais sont assez réjouissantes, car absentes habituellement), Sam Raimi offre un monde dévoué à l’imaginaire et à l’évasion totale. Une belle idée qui tient essentiellement sur sa façon de faire, solidement ancré dans de l’humour de chaque instant et pas mal de facéties.

Un vrai gamin, avec de grands jouets, voilà ce qui pourrait résumer Raimi à l’heure actuelle. Son OZ pâtit d’une absence d’antagonistes de grande valeur (difficile de créer de vrais méchants dans un monde en création, alors que la suite est déjà connue et le destin de chacun prévisible), et reste une gentille promenade dans un parc d’attractions magiques. A l’image de Burton, Raimi n’arrive pas à transformer un monde connu en vrai grand film, mais en sort un divertissement cabotin (où émerge Zach Braff et James Franco) largement appréciable. Ce qui reste frappant est sans doute son manque de noirceur, de la part du maître de l’humour noir… Un divertissement grand public, une démonstration qui manquera donc de consistance.

3 / 5

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici