La vie d'Adèle, Chapitres 1 & 2

La vie d’Adèle, Chapitres 1 & 2

Cannes 2013 – Sélection Officielle

Abdellatif Kechiche s’était fait remarquer avec L’ESQUIVE, puis avait confirmé avec plusieurs longs métrages. Avec l’adaptation de LA VIE D’ADELE, il franchit un nouveau cap et livre un long métrage ambitieux de 2h55 profondément ancré dans l’actualité et terriblement humain. Le film surprise d’une sélection, aussi intense que réel.

Dans LA VIE D’ADELE, Adèle la lycéenne rencontre Emma l’étudiante, et c’est le coup de foudre. L’héroïne, entre passion et découverte de soi, est le personnage central d’une histoire sur plusieurs années, sur le passage à l’âge adulte. Kechiche, très fort, fait passer avec brio trois heures en un rien de temps, rendant son récit hypnotique au gré de situations terriblement réaliste et quotidienne. Un vrai tour de force, porté par un duo de comédiennes très convaincantes (Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos) et qui porte le récit avec ferveur. Les scènes de sexe très crues ne sont pas pour autant choquantes, filmée avec grâce par le cinéaste, inspiré, qui organise dans le même ton toute son histoire.

Vraie histoire d’amour, tempête de sentiments, LA VIE D’ADELE se lit comme un roman classique. Si tout n’est pas très original (quelques visions des classes sociales un peu trop stéréotypées, un dernier quart d’heure raté), voilà un grand film français assez inattendu. Evitant les faux pas de la plupart de ses collègues, Kechiche parvient à capter l’essence même de son récit sans jamais décrocher le spectateur. Un très joli film, un très beau duo de cinéma qui devrait marquer.

4 / 5