Inside Man

Inside Man

L’homme de l’intérieur, ce sont quatre vilains braqueurs de banque contre deux gentils policiers. On y retrouve Spike Lee aux commandes de ce scenario qui aurait pu faire l’objet d’un blockbuster dans d’autres circonstances. D’autant qu’Inside Man est aussi une confrontation entre acteurs : le gentil Denzel Washington face au méchant Clive Owen, le premier ne faisant pas vraiment le poids face au second. Spike Lee a du mal à faire de son policier un héros, alors même qu’il s’offre le petit plaisir personnel de renverser les clichés en montrant des gentils noirs contre des vilains braqueurs blancs, ce qui a le mérite de changer des faits divers du genre.

Mais voilà : Inside Man prend moins qu’il n’aurait pu. D’autant plus que son scenario n’est pas transcendant (un braquage avec prise d’otages, quelques trouvailles originales mais rien de bien nouveau dans l’ensemble). Une déception qu’un critique des Inrocks ne manquerait pas de noter d’une seule étoile (ah ben tiens, c’est le cas). On ne sera pas aussi stupide, fort heureusement. Le film est le divertissement auquel on s’attend.

3 / 5

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici