Girls Only

Girls Only

« You can’t keep putting aside what you want for some imaginary future. You’ve just got to suck it up and go with your gut » (Megan)

Girls Only est le dernier film de Lynn Shelton (Ma meilleure amie, sa sœur et moi, Humpday) avec au casting; Keira Knightley, Chloë Grace Moretz et Sam Rockwell.

En bref; c’est l’histoire d’une nana qui ne veut pas grandir mais qui, un jour, n’a plus d’autre choix que de faire face à la réalité. Elle rencontre alors une lycéenne et son papa qui vont changer sa vie.

Plus sérieusement :

Megan (Keira Knightley) est ce que l’on appelle communément une « adulescente », une sorte de Peter Pan qui boude la vie d’adulte malgré ses 30 ans. Avec un pied dans la réalité et l’autre dans un monde imaginaire, Megan plane et évite toutes les situations propices à une remise en question.

Etant donné que notre héroïne prend tout son temps pour grandir, un décalage de plus en plus important s’installe entre elle, son petit copain et ses amies de lycée qui eux parlent déjà sérieusement mariage et bébés.

Jusqu’au jour où… deux événements majeurs surviennent dans sa vie l’obligeant à se confronter à la réalité. Megan a besoin de prendre un peu de temps pour elle, histoire de faire le point. Au cours d’une semaine de « face à face avec elle-même », Megan rencontre des lycéens dont notre chère Annika interprété par Chloë Grace Moretz et le père de cette dernière (Sam Rockwell). Cette rencontre va venir tout bouleverser dans sa vie et l’aider à faire face à la réalité.

On en pense quoi concrètement ?

Sans être extraordinaire, ce feel good movie se regarde bien. Parfait pour les dimanches après-midi entre copines ou les soirées tranquilles après le travail; il se veut simple, léger et efficace. Le message est clair : vivre sa vie au lieu de la rêver.

Après avoir beaucoup apprécié le jeu de Keira Knightley dans New York Melody (de John Carney), j’ai trouvé qu’elle en faisait un peu too much niveau mimiques. Mais rien de bien méchant.

Je suis toujours aussi étonnée, comme souvent avec ces comédies romantiques légères, de la facilité avec laquelle spontanément le personnage principal réussit à surmonter ses difficultés; c’est toujours surprenant de voir comme il leur est facile de planter leurs fiancés en plein milieu de l’aéroport et la gentillesse avec laquelle ceux qui se font planter laissent partir leur moitié pour de nouveaux horizons sans broncher.

Mais j’ai apprécié qu’il ne s’agisse pas là de mariage et de bébés. En effet, Lynn Shelton aurait pu nous servir la même soupe que dans beaucoup d’autres films « marie toi et fais des bébés pour ne pas mourir seule avec ton chat ». Merci ! Non là, certes il s’agit d’une rencontre mais le message est plutôt « fais ce qu’il faut pour être heureux ». Ouf !

A voir ou pas ?

Oui, si on a le temps.

2.5 / 5

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici