Café Society, joli conte pour un bon Woody Allen

Café Society, joli conte pour un bon Woody Allen

Cannes 2016 / Sélection Officielle

On a connu des débuts de Cannes moins glamours : quand Woody Allen ouvre le bal, il le fait en beauté ! Conte poétique en triangle, son CAFE SOCIETY nous emmène entre côte Est et Ouest à la recherche de l’amour, et de la vie.

Dernier fils d’une grande fratrie, Bobby (Jesse Eisenberg, enfin transformé) débarque à Los Angeles pour débuter vraiment sa vie, en quémandant un petit boulot à son oncle Phil (Steve Carell), agent de stars. Il ne comptait pas tomber sur Vonnie (charmante Kristen Stewart), dont il tombe éperdument amoureux…. sans savoir qu’elle vit en secret une histoire d’amour avec Phil. Pas chassé, petites histoires et grands tracas, Woody (et sa voix off) nous narre les péripéties de coeur de ses protagonistes, dans une histoire accélérée pour mieux en saisir les grands traits, et l’ironie.

Casting jeune, rythme effréné & caméra virevoltante, Woody n’en a pas fini de nous étonner, ou du moins de tourner. Ce CAFE SOCIETY est un bon cru pour l’éternel jeune cinéaste qui sort un film par an. Bon moment plein de charmes, voilà une histoire sans grandes conséquences qui se clôt de façon amer, comme pour dire que la vie n’est pas toujours celle que l’on choisit. Mais qu’il faut assumer.

3.5 / 5

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici