Burn After Reading

Burn After Reading

Mais quelle déception que Burn After Reading ! preuve que même lorsque tous les éléments de la réussite sont réunis (auteurs-réalisateurs, acteurs) on peut n’obtenir qu’un résultat moyen.

La faute à l’histoire ? même pas ! Cette intrigue mêlant espionnage et humour est plutôt bien construite. Alors quel est le problème ? Et bien c’est l’humour justement, qui ne remplit pas sa part du marché, loin de là. Alors que les mémoires d’un ex-agent secret tombées dans les mains de deux paumés d’un club de gym pouvaient donner lieu à de nombreuses situations cocasses, on ne rit pas tellement (voire pas du tout), au mieux on sourit.

Si l’on sent que les frères Coen ont voulu s’amuser entre eux et avec leur casting prestigieux (pensez donc : Clooney, Pitt, Malkovitch et McDormand!) le spectateur n’est pas forcément la considération première. Dans tout cela, c’est Brad Pitt qui s’en sort le mieux, étonnant depuis qu’il se remet à prendre des rôles à risques (on se rappelle de Benjamin Button).

2 / 5

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici