Blood Diamond

Blood Diamond

Dans les films engagés sur les situations dramatiques en Afrique, Blood Diamond est dans les plus représentatifs. Enfants soldats, conflits financés, terrorisme, déplacement de population, il aborde de nombreux jugés « délicats » par la communauté internationale. Tout cela autour de l’exploitation des diamants. Des diamants de sang, des diamants de guerre, bref des diamants sales qui arrivent pourtant sur les marchés occidentaux avec la bénédiction d’une clientèle peu regardante.

Servi par un trio d’acteurs impeccable (Djimon Hounsou – Leonardo DiCaprio – Jennifer Connelly), Blood Diamond est violent sans être gratuit, terrible pour dépeindre des situations réelles. L’histoire de départ sert de base pour décrire une Afrique sous un règne de terreur : un village attaqué par des rebelles, ceux-ci capturent les hommes adultes pour en faire des mineurs (de diamants) et les enfants pour en faire de futurs soldats. C’est ainsi qu’un père se retrouve séparé de son fils et va tout faire pour réunir sa famille. Heureusement pour lui, il a caché un extraordinaire diamant et c’est ainsi qu’il sera aidé par un contrebandier très intéressé…

Un film très réussi, captivant et instructif, qui ne se laisse pas embarquer par la facilité des scènes d’action. Blood Diamond reste une référence.

4.5 / 5