B.A.T. (bon à tirer)

B.A.T. (bon à tirer)

On aurait aimé plus dans B.A.T. (bon à tirer) ou Hall Pass en version originale. On aurait aimé plus de la part du concept (deux hommes sont autorisés par leurs épouses à coucher avec d’autres femmes, pendant une semaine) on aurait aimé plus de folie de la part des frères Farrelly, et même plus de la part d’Owen Wilson et son compère Jason Sudeikis.

C’est donc l’impression d’être passé à côté d’une idée vraiment porteuse qui se dégage du film, entre les jours de permission qui passent vite, l’absence de scènes vraiment « hot » (mais la présence d’hommes nus et sans censure visuelle, qui donne lieu à nouveau à une scène qui pouvait être beaucoup plus poussée) et d’autres moments mollassons qui feraient passer Very Bad Trip pour Jackass sous acides. Next.

3 / 5

🎙 Le podcast Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici