All-Star Superman

All-Star Superman

Dernière sortie du catalogue des direct-to-video animés de DC Comics, All-Star Superman relève le formidable défi d’adapter le comics book de Grant Morrison et Frank Quitely. Autant dire qu’il était difficile d’imaginer une traduction sur écran du chef d’oeuvre du duo d’artistes, et pourtant il faut l’avouer ; se révélant fortement fidèle à son matériel d’origine, et rythmé dans sa forme, le dernier dessin animé de DC est une franche réussite. Quitte à perdre une partie du public.

Superman est mourant. Encore un tour de Luthor ; en ayant sauvé une mission spatiale trop près du soleil, Sup’ a emmagasiné trop d’énergies, et voit ses cellules mourir tel un cancer. Voilà le moment de sauver la Terre pour une dernière fois, de dire adieu à Lois, de créer sa succession, et surtout de comprendre les motivations de Luthor, qui n’en a pas fini avec le mal… Mystique et déroutant, cet animé autour de Superman n’est pas une histoire classique, mais une aventure pop et fluo pour le superhéro, dans un monde de science fiction avec des éléments classiques. Rien d’étonnant, vu Morisson. Les dessins, hérités de la patte Quitely, sont plus doux que le comics, mais garde un aspect très proche. Une volonté de la production, créant un lien avec le comics qu’il vous faudra lire (ou relire) pour trouver l’essence même de ce All-Star. Superman revisité, mais pas que.

Il y a toujours du Bruce Timm dans l’air. Forcément, DC a décidé depuis peu d’adapter des pages entières de comics, sans réellement s’éloigner du matériel de base. Bonne idée, bien reprise selon les sujets, mais qui ont à chaque fois bénéficié du talent de Timm, créateur reconnu et acclamé. Pas de grands risques donc, et on les en remercie. All-Star Superman est un comics différent, et une oeuvre magistrale sur le papier. Son étrange scénario, brillant certes, demandait un soin particulier pour le transposer en animé. Nous voilà donc avec un résultat final à la hauteur de l’attente, qui peut toutefois déconcerter le fan habitué à un Superman classique. Pour le reste, voilà un bel exemple de superhéros remodelé à la sauce XXIe. Totale surprise.

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici