Alexander and the Terrible, Horrible, No Good, Very Bad Day

Alexander and the Terrible, Horrible, No Good, Very Bad Day

Miguel Arteta est un cinéaste américain qui a également mis ses compétences au service de la télévision. En réalité, on l’a beaucoup plus vu assuré la réalisation d’épisodes que de films, mais son CV parle pour lui: FREAKS & GEEKS, SIX FEET UNDER, NEW GIRL, AMERICAN HORROR STORY… Son dernier film (le premier depuis 2009) n’a pas eu un grand succès, et si cette comédie n’est pas originale elle reste pourtant bien plus sympathique que la plupart de ses consoeurs.

Quand le jeune Alexander, au moment de célébrer ses 12 ans, souhaite que sa famille expérimente comme lui une vraie mauvaise journée, il ne sait pas dans quoi il s’embarque. Et c’est donc parti sur les traces de Steve Carell et sa tribu, et un programme chargé qui va dérailler sur 24 heures. Un brin DENIS LA MALICE, Alexander et sa folle journée reste un enchaînement de gags très bon enfant, et une aventure familiale avant tout qui rappelera LITTLE MISS SUNSHINE sans le petit plus qui avait consacré le film de 2006.

Oui, avoir Carell est un bon point, tant il emmène le reste de la troupe dans une énergie et des ondes positives qui soutiennent le film. ALEXANDER AND THE.. VERY BAD DAY ne marquera pas les esprits mais permet de passer un excellent moment, efficace (1h20) et un feel-good movie qui fera du bien. Inédit en France, on attend toujours de savoir s’il sera visible un jour.

3.5 / 5

🎙 C'est nouveau et c'est beau : le podcast d'Onlike donne la parole aux artistes et artisans qui font l'actualité de la musique en France et à l'international. Cliquez ici