Camp X-ray

Camp X-ray

Jolie trajectoire que celle de Kristen Stewart cette année, s’offrant des rôles loin de ses compositions nocturnes. Après un SILS MARIA remarquable, c’est bien elle qui se taille la part du lion dans CAMP X-RAY, film de prison reposant un duel principal et peu d’espaces.

CAMP-X-RAY explore la prison de Gantanamo, célèbre pour conserver quelques détenus de guerre depuis les guerres contre le terrorisme. Un néant total de liberté gardé par des militaires américains peu aimables, si ce n’est l’héroïne qui tisse quelques liens avec un prisonnier. Une histoire d’humanité au coeur de plus célèbre prison au monde, sans explorer réellement ce qui s’y déroule, et ne livre au final pas grand chose. Somme toute, voilà un scénario qui aurait pu être adapté dans n’importe quelle prison.

En soi, le sujet du film ne se laisse pas assez de libertés pour remplir autour des deux principaux personnages un fond forcément important. Le contexte, carcéral et politique, aurait pu permettre de donner de la profondeur à leur histoire. En dehors des éléments évidents (une femme au milieu des détenus, face à ses collègues, l’éloignement familial, l’ouverture sur le monde au contact d’autres cultures…), on se contentera d’apprendre que les prisonniers se sont mis à lire Harry Potter. Et que Stewart a enfin décidé de se donner des rôles un peu plus étoffés.

2 / 5