Pirates of Silicon Valley

La sortie de JOBS a relancé le débat sur la personnalité du génial créateur/mogul d’Apple. Et si le film reste anecdotique, l’histoire en est fascinante. Avant cet essaie d’Ashton Kutcher, il y eut une tentative sous forme de téléfilm de raconter un versant plus sulfureux de l’histoire de Steve Jobs. Ce qui au final, ne revient qu’à raconter la même chose.

Dans ce PIRATES OF SILICON VALLEY, c’est le bien nommé Noah Wyle qui incarne Jobs. Alors au sommet de sa gloire (la série URGENCES cartonne), Wyle se retrouve dans un face à face avec Bill Gates pour raconter en filigrane leurs deux destins. Des poids lourds californiens, nous ne verrons quasiment rien en commun. En effet, à force d’introduction le film ne les oppose pas réellement, mais les suit en parallèle. Histoire de deux origines contrôlées… Jobs et Gates, deux ascensions, deux personnalités.

Et en cela, le (télé)film déçoit. On attendait un combat acharné, nous n’aurons que les origines. De l’intelligence de Gates, de l’instinct de Jobs (le même que dans JOBS au final, sur la même durée), le résumé est rapide. Seules les dix dernières minutes offrent les deux personnages dans la même pièce. Plus double portrait que vraie histoire, PIRATES OF SILICON VALLEY sert le minimum tout en oubliant des grandes parties d’histoire. Le vrai film sur ces années fabuleuses pour le monde moderne est il encore à attendre ? Peut être a t-on encore besoin de recul…

2.5 / 5
1 commentaire
  • Phil Jeudy

    Il date de quand, déjà ?!

24.08.2013, L'AUTEUR :
✪ 793 articles sur Onlike ✪

Allez plus loin en Avis avec