spoiler : le type est coupable

House of Cards – saison 5

🕘 4 novembre 2017

Tout le monde savait, mais on l’a laissé faire. Je parle évidemment de Frank Underwood, capable (et coupable) des plus viles manoeuvres pour accéder au pouvoir, le conserver, et s’en servir. Vous pensiez à quelqu’un d’autre ? 😏

House of Cards, brillante série politique de ces dernières années et fleuron de l’écurie Netflix, nous aura servi une saison 5 de très haute qualité (encore) avant que « l’affaire » ne vienne sceller son sort et la transforme en ultime saison.

Il serait présomptueux d’affirmer que l’affaire Kevin Spacey se retrouve en filigrane dans la filmographie de l’acteur depuis longtemps. Tout comme l’inverse, il serait faux de s’indiquer surpris par les révélations qui ont ébranlé l’actualité. Elles donnent seulement un nouvel éclairage sur sa carrière, une marque indélébile dont il sera difficile — voire impossible — de se détacher désormais.

On ne peut s’empêcher de se demander : Kevin Spacey, largement aux commandes de House of Cards depuis le début, a-t-il mis beaucoup de lui dans le personnage de Frank Underwood, comme une confession inconsciente ? Certaines scènes de la série iront dans ce sens. Mais nous n’irons pas plus loin dans l’analyse.

Revenons au sujet donc : Frank Underwood vit sa première et réelle élection présidentielle, lui qui a obtenu le bureau ovale par une magouille à mi-mandat quand il était vice-président. Cette fois-ci, il doit réellement se faire élire par le peuple américain (enfin disons, les grands électeurs, vous savez maintenant comment ça fonctionne) et c’est loin d’être gagné. Il a en face de lui un jeune loup républicain très apprécié (campé par Joel Kinnaman) qui sait user des nouvelles technologies pour se faire aimer, ainsi que de soutiens de poids.

Frank, lui aussi, va user de ce qu’il aime le plus, le pouvoir, pour renverser la tendance. Avec cette petite originalité qui fait son « charme » : lui n’a aucune limite. L’autre particularité de cette situation, c’est que Claire Underwood est désormais sa colistière et vice-présidente. Sa meilleure ennemie, si vous avez bien suivi la série les saisons précédentes. Et dans cette saison 5, Claire montre qu’elle a appris de son modèle de mari et se révèle tout aussi machiavélique. N’oublions pas non plus l’enquête du journaliste Tom Hammerschmidt qui découvre toute la vérité sur les manoeuvres d’Underwood et veut le faire tomber publiquement.

Il est difficile, maintenant que l’on sait que House of Cards est vouée à l’annulation et donc terminée, de tirer une conclusion honnête de l’histoire. Il y avait encore beaucoup à creuser dans le scenario afin de mettre un terme à l’ère Underwood (ou pas) et l’on sait qu’une bonne partie des fans rêvait d’un gigantesque retour de bâton envers Frank Underwood. Mais si l’on considère que Kevin Spacey a réellement fait un transfert vers son personnage, alors on peut considérer que le retour de bâton a vraiment eu lieu avec une carrière d’acteur désormais brisée.

4 / 5

🕘 4 novembre 2017