Glee – saison 1

Au risque de se répéter après l’article de présentation : Glee est incontestablement la série phénomène de la saison 2009-2010.

Ryan Murphy, le créateur de Nip/Tuck, ne s’y est pas trompé, en lançant cette série chorale, ou plutôt cette série sur l’histoire d’une chorale de lycée (le lycée William McKinley en Ohio). Mais on est loin de l’univers Disney pour ce genre de récit. Le charisme et le talent de chaque personnage vont jouer un rôle prépondérant dans le succès de Glee, renouvelée pour une saison 2 et même une saison 3 avant la fin de cette première saison !

Voici donc comment les losers du lycée vont peu à peu se retrouver dans la chorale (le Glee club) sous la direction de leur prof d’espagnol (Will Schuester). Leur objectif : se qualifier pour les sélections régionales, et pourquoi pas remporter ces régionales également. Mais le parcours est semé d’embuches : adultère, grossesse, disputes, concurrences, aussi bien pour les élèves que pour leur professeur, aux prises avec la talentueuse mais redoutable coach des pom-pom girls, Sue Sylvester (joué par Jane Lynch, de The L Word), qui voit d’un mauvais œil de devoir partager son budget et ses élèves.

La guerre, les guerres vont se déclarer à McKinley et en-dehors, car « New Directions » (le nom de la chorale) est dans le collimateur de groupes concurrents et notamment le plus réputé d’entre eux, « Vocal Adrenaline ».

Mais une série musicale ne serait rien sans ses chansons, et c’est aussi sur ce point que Glee a provoqué un véritable raz-de-marée. Très rapidement, après la diffusion de chaque épisode, les morceaux interprétés par les acteurs se sont retrouvés en tête des téléchargements sur iTunes, semaine après semaine. Un succès renouvelé par les bandes-originales de la série, sorties au fur et à mesure des épisodes, qui ont squatté les premières places des charts pendant plusieurs semaines. A tel point qu’un groupe comme Coldplay, qui avait refusé que ses chansons soient utilisées par Glee lorsque la série a été lancée, s’en est mordu les doigts et est revenu sur sa décision (trop tard pour la saison 1). Egalement au niveau des anecdotes on retiendra que la famille Obama, grande fan de la série, avait fait venir les acteurs à la Maison Blanche pour un concert privé.

Glee est une série intelligente. Remarquablement bien écrite, elle place souvent des petites phrases ou remarques qui vont trancher dans le vif et tailler des costards à des personnes réelles. Sous le vernis de la série pour adolescents, c’est un portrait beaucoup plus acide de la société et des discriminations du quotidien qui est dressé : racisme, homophobie, antisémitisme, anti-obèse, anti-handicapé, anti-grossesse… tout y passe. Assurément une série à regarder et à écouter.

4.5 / 5
25.06.2010, L'AUTEUR :
✪ 2457 articles sur Onlike ✪

Allez plus loin en Avis avec