Episodes – Saison 1

🕘 10 mars 2011

Showtime est un outsider de choc face à HBO et la nouvelle AMC, ayant sorti Dexter ou Californication dans les dernières années. De quoi se réjouir à chaque nouveauté apparaissant sur le network! Cette fois ci, cédant à la mode anglaise, les américains voient débarquer chez eux un couple de scénaristes anglais. Littéralement ici (l’humour venant que la chaîne lance en même temps un vrai remake, Shameless).

Sean et Beverly sont deux auteurs de séries à succès outre Manche. Récupérés par une chaîne américaine, et attirés par Hollywood, les voici débarquant à Los Angeles dans le maelström de la production télévisée pour adapter leur propre création à la sauce US. Entre modifications du scénario d’origine, passé à la moulinette du petit écran américain, et nouveau casting, les voici avec un monstre sur les bras. Sans compter le rajout d’une ex-star, voyant là son occasion de revenir sur le devant de la scène, en l’occurence Matt LeBlanc. L’originalité étant que l’acteur joue son propre rôle, et souligne gentiment son absence de succès depuis Friends… Ironie du sort, Matthew Perry tente la même chose avec Mister Sunshine un peu plus loin. Malheureusement ici, ça n’a pas le succès escompté..

Tel un miroir mal poli, Episodes est un non évènement en soi, après quelques minutes laissant croire à une douce ironie sur le système de production des séries. Non, en réalité, les créateurs de la série se recentrent sur une romance à trois assez maladroite et grotesque. Comme si on voulait dévier du sujet principal… Assez courte, 7 épisodes, la série perd très vite en intérêt, ne traitant que peu de la métamorphose de la création artistique, mais plus de la personnalité de Matt LeBlanc et le couple en péril des scénaristes anglais. Rien de bien extraordinaire, si on voulait aborder le chaos des coulisses d’Hollywood, on avait déjà Party Down ou Entourage. Ici, rien de bien croustillant, ni d’imprévisible (et un générique hideux). On tourne même un peu en rond, une fois les personnages principaux posés, entre le patron de studio volage, les cadres serviles et hypocrites, le showbiz indigent.. Au final, comme le pensent les auteurs, on aurait mieux fait de rester de ce côté de l’Atlantique.

Episodes est donc avant tout une vitrine pour Matt LeBlanc, qui non sans humour, parvient à se montrer assez insupportable. La série a pourtant été renouvelée pour une deuxième saison, mais suivre les aventures d’un couple de scénaristes désespérés par Hollywood, à la limite de la comédie burlesque sans réel sujet, on s’en lasse assez rapidement…

1.5 / 5

🕘 10 mars 2011