Youth Lagoon + Jessie Ware @ Le Point Ephemere ’12

Dernière date hier soir pour le FIREWORKS! FESTIVAL, évènement estampillé « radar » de la jeune génération musicale, et qui a squatté pendant dix jours les salles les plus avant gardistes du moment (Point Ephémère, Maroquinerie, Nouveau Casino, Flèche d’Or, Machine du Moulin Rouge). Pour clôturer ce joli ensemble, qui aura vu passer entre autres SBTRKT, FIRST AID KIT, TUNE YARDS ou REAL ESTATE, on se donnait rendez vous au Point Ephémère pour les premiers concerts français de JESSIE WARE et surtout de YOUTH LAGOON, phénomène montant ayant déjà signé un très joli premier album (c’est pas moi qui le dit, c’est LUI). Pour le coup, concert complet.

Pour la dernière, no stress. Diva moderne et toute timide pour son premier live français, JESSIE WARE ouvre le bal de sa voix magnifique et de ses rythmes changeants. Jazz, pop ou électro, on navigue entre plusieurs univers rassemblés autour de la chanteuse pour une jolie demi heure ensemble. Trop timorée pour partir à l’assaut d’une salle attendant la partie principale, JESSIE aura sans doute très vite l’occasion de revenir en France pour s’offrir son propre moment : son premier album « Running » arrive dans les bacs le 26 Mars prochain.

Après un rapide changement de set, le duo derrière YOUTH LAGOONarrivait sur scène pour nous offrir un très beau moment. Parvenant à conserver l’instant sur chacun de ses titres, Trevor Powers et son camarade guitariste nous servent avec une certaine beauté les morceaux de l’album « The Year Of Hibernation » devant une salle conquise et très attentive. Difficile de ne pas être contenté devant la voix cristalline du jeune chanteur américain, aussi doué semble t-il que de bonne humeur. Déconcertant, le gamin de Californie parvient à propager toute sa fun attitude à la foule compacte remplissant le POINT EPHEMERE. Une confirmation de son talent et de son absence de barrière vers le public qui donne très envie de le retrouver très vite.

Rideau de fin sur le FIREWORKS FESTIVAL, et vu la dernière soirée on ne peut que regretter de ne pas avoir suivi les précédentes. Promis, l’année prochaine on anticipera un peu plus…

> Quelques clichés par ICI.

Et un grand merci à Melissa! ;)

1 commentaire
PUBLIÉ LE 26.02.2012, PAR :

Cet article contient des mots-clés incroyables :

Faites-en plus. Voyez aussi ceci :