Lawrence Rothman - The Book Of Law

Lawrence Rothman – The Book Of Law

🕘 13 octobre 2017

C’est un personnage que l’on s’apprête à découvrir avec Lawrence Rothman. Une simple recherche Google Images vous le confirmera. Artiste aux neuf personnalités, le Californien (de Los Angeles) sort enfin — et avec pas mal de retard, puisqu’il devait sortir en 2016 — son premier album The Book Of Law. Multi-facettes comme lui, le disque alterne évidemment entre les univers, d’une synthpop léchée (on l’a un temps comparé à Woodkid) à une folk-rock plus classique.

Si sa voix à la Anohni Hegarty (Anthony And The Johnsons) n’est pas des plus motivantes à l’écoute du premier morceau Descend, il faut réellement insister et se laisser embarquer par l’ensemble. C’est sans surprise que l’on trouve des collaborations prestigieuses plus ou moins dans l’ombre des titres (Angel Olsen, Kim Gordon, Kristin Control, Marissa Nadler, Ariel Pink, Charli XCX…).

Il aura donc fallu deux ans à la création de ce premier album. The Book Of Law est le fruit d’un travail sur la découverte de soi-même. En 2014, Lawrence Rothman apprend de son père qu’il ne l’accepte pas en tant qu’homme ni en tant que femme ; s’en suit une période d’obscurité et de dépression qui conduira à la création de l’album. Le projet incarne les neuf changements physiques et émotionnels de Lawrence. Lawrence Rothman joue avec ses neuf alias (ses « alters ») dans chacune de ses vidéos, toutes réalisées avec lui par son amie Floria Sigismondi (qui a notamment collaboré avec David Bowie, Marilyn Manson ou encore Bjork) en harmonie avec la portée cinématographique de sa musique.

Le résultat est donc un premier album qui est loin d’en avoir toute la fraîcheur de la jeunesse, mais au contraire bénéficie de la qualité apportée à la fois par la maturation et par l’entourage artistique. À découvrir.

3.8 / 5

🍻 Envie de parler Musique librement ? Onlike est une plateforme ouverte aux contributions. Faites-nous signe sur @onlike ou ici pour rejoindre la flotte.


🕘 13 octobre 2017