Ibeyi - Ash

Ibeyi – Ash

🕘 26 septembre 2017

Aviez-vous réellement pu passer à côté d’Ibeyi en 2015 ? Dites-vous que vous n’y échapperez pas non plus en 2017. Les deux soeurs Naomi et Lisa-Kaindé sont de retour avec Ash, un album promis à la même intense diffusion que son prédécesseur (l’éponyme Ibeyi) si ce n’est plus. Cela signifie-t-il qu’il est meilleur ? Pas forcément.

Coupons court tout de suite au suspense : Ash est aussi bon que le précédent. Il contient ce même mélange réussi entre les voix et les rythmiques. On apprécie les entrelacements, les lents mouvements continus ressentis, les oscillations, cette sensation d’enveloppement provoquée par certains titres (Away Away, Valé, Transmission).

L’album est ainsi fait : 12 titres d’une empreinte musicale omniprésente, d’une communion partagée par le duo avec ses auditeurs. Personne ne sera perdu. Mais là où Ibeyi excelle néanmoins, c’est dans la composition de morceaux rythmés renforcés par les voix (et non l’inverse), même s’ils sont plus rares. Ainsi, Deathless ou I Wanna Be Like You constituent de véritables réussites mais surtout ils réveillent un peu dans le lot de douceur apportée par le disque.

Seule petite faute de goût, l’autotune sur Me Voy, un arrangement totalement inutile lorsque les voix d’origine ont une telle chaleur.

Au final, on prend les mêmes et on recommence. Ash est un bis repetita d’Ibeyi, presque un volume 2, comme un miroir, comme une seconde moitié qui complète un ensemble. C’est finalement une évidence lorsque l’on connaît la relation fusionnelle des deux soeurs aux commandes.

3.5 / 5

🍻 Envie de parler Musique librement ? Onlike est une plateforme ouverte aux contributions. Faites-nous signe sur @onlike ou ici pour rejoindre la flotte.


🕘 26 septembre 2017