Franz Ferdinand – Right Thoughts, Right Words, Right Action

Quelle belle carrière que celle de Franz Ferdinand. Un groupe consensuel — dans le bon sens du terme — qui fédère aussi bien les DJs pointus que ceux du dimanche, les afficionados autant que le grand public. On peut y voir là le gage ultime de la qualité musicale. Que vous ayez découvert Right Thoughts, Right Words, Right Action dès les premiers éléments du teasing (Instagram, Youtube) il y a quelques mois, ou bien que vous preniez l’album complet en main au moment de sa sortie, c’est exactement la même chose lors de la première écoute : vous savourez l’instant.

Car — et on ne sait trop comment cela a commencé — la sortie d’un album de Franz Ferdinand est un événement depuis le début. Les Ecossais ont toujours échappé au piège péjoratif du mainstream, sans doute parce que dès le départ tout le monde se les ai approprié sans retenue, sans préjugé. Les FF ne sont pas un groupe confidentiel passé ensuite sous le feu des projecteurs, ils ont connu le succès public immédiatement (après des années de rodage), et l’estime n’est jamais retombée. Il y a bien sûr eu quelques prescripteurs de bon goût musical qui ont cherché à enterrer le quatuor, sans vraiment de raison valable si ce n’est « trop universel ».

Mais justement, les groupes universels de cette trempe, il faut au contraire savoir les préserver. Et la nouvelle petite pépite qu’est Right Thoughts, Right Words, Right Action le confirme une nouvelle fois. 10 pistes, 10 morceaux de rock agréable aux tympans, pour un album qui séduit d’emblée. Et sur la durée.

En replaçant les éléments dans leur contexte, il faut souligner le rôle prépondérant d’Alex Kapranos dans « l’effet Franz Ferdinand » : sa voix est un véritable repère dans chaque composition du groupe, peu importe les chemins empruntés avec son compère Nick McCarthy. De ce fait, dès Right Action, c’est bien Kapranos qui guide l’écoute et agit comme une réminiscence musicale. L’album se déroule sur cette constante, et peut ainsi laisser libre cours à des gimmicks : le refrain catchy de Love Illumination, l’imparable Bullet toutes brides lâchées… chaque titre possède sa facette permettant d’en faire un élément propre sur un ensemble parfaitement cohérent, et un potentiel single à chaque fois.

On puisera dans Right Thoughts, Right Words, Right Action tout ce que l’on a toujours souhaité avoir de Franz Ferdinand. Un groupe libéré de ses précédentes chaînes et qui semble reparti pour ne plus s’arrêter.

4 / 5 Envie de découvrir notre Top Albums 2014 ? Cliquez ici.
25.08.2013, L'AUTEUR :
✪ 2444 articles sur Onlike ✪

Allez plus loin en Albums avec