Arctic Monkeys – AM

2 septembre 2013

Décriés, encensés, mais jamais à terre ni dans les étoiles, les Arctic Monkeys ont imposé auprès de bon nombre de leurs détracteurs (dont moi, disons-le franchement) leur talent indiscutable à grand renfort de singles toujours bien sentis. On est désormais loin du premier album brouillon et juvénile. Avec le temps, le groupe a su poser sa fougue et prendre une dimension bien différente du buzz initial. Le résultat de toutes ces années de travail est peut-être dans cet AM, cadré, maîtrisé de bout en bout ; excellent.

Et si l’on passait assez vite sur les singles Do I Wanna Know? et R U Mine? ? Ils font l’ouverture de l’album, qui va se charger par la suite de démontrer que ces titres ne sont que la partie émergée de l’iceberg (arctique, forcément). Dès One For The Road, on ressent AM comme un disque qui cristallise tout ce que les Arctic Monkeys ont su faire de mieux, ont su expérimenter par le passé, pour en retenir ce qui leur correspond le plus. Qu’il s’agisse du rythme ou de l’impressionnante évolution vocale d’Alex Turner, I Want It All ou Snap Out Of It se chargent de rejoindre la liste des potentiels tubes.

Les ballades ne sont jamais naïves (No. 1 Party Anthem, Mad Sounds) et entament une seconde moitié d’album plus calme (peut-être trop pour les fans de la première heure ?), plus belle. Jusqu’à ce I Wanna Be Yours, pop mélodique et mélancolique, parfaite conclusion d’un disque qui brille de mille feux. Tout du moins de 12 pistes complètes, aussi réussies individuellement que prises dans leur ensemble.


pochette
2 septembre 2013
3 commentaires

NEXT | la vie continue en-dessous