3 semaines à la conquête de la côte-est australienne : Sydney

6 février 2017

Ah l’Australie… La plus grande île du monde, regorge d’une richesse de paysages; des plages de sable fin au désert rouge, en passant par les forêts luxuriantes et les lagons. Parcourir l’Australie, c’est s’émerveiller chaque jour de la richesse de la faune et la flore incroyablement respectées, protégées mais c’est aussi découvrir l’Autralian Way of Life. L’Australie fait parti de ces rares lieux du monde où l’on peut poser ses valises pour de bon. Parce qu’ici on prend le temps de vivre, de profiter, de prendre soin de soi et de s’épanouir. Bref, l’Australie c’est cool et trois semaines bien trop court !

Et au passage, oui, c’est vrai : les australiens sont grands, blonds, ils ont des yeux bleus et des tablettes de chocolat, ils sont souriants et courent avec une planche de surf sous le bras. Ils sont aussi très accueillants et fiers de leur pays.

Les incontournables (en 4 jours)

Bondi Beach, la station chic et cool de Sydney. Une belle entrée en matière pour s’imprégner du mode de vie australien. Y aller tôt le matin pour voir les australiens de tous les âges s’offrir une petite séance de surf avant de filer au boulot. Qu’il est bon de profiter de l’agréable ballade de Congee à Bondi le long de la côte (Costal Walk), de se poser sur l’esplanade d’herbe qui surplombe cette anse de sable fin et de regarder les surfers de tous niveaux affronter les vagues du Pacifique.

#australia #sydney #bondibeach #streetart #colorful #tears #memory

A photo posted by Marie-Caroline Fourmont (@maricatastrophe) on

L’ambiance le soir est très animée avec un petit coup de cœur pour le Bar 34 Home of Bondi Soul, ambiance décontractée et liveband (spécial tribute pour ACDC, les petits gars du pays, qui a déchaîné les locaux sur la piste!).

The Rocks, le quartier historique de Sydney, tout en hauteur. Classé et protégé depuis 1973 après une bataille acharnée des habitants. The Rocks permet de faire un bond dans le temps, là où toute l’Histoire a débuté avec les premiers colons. Déambuler dans les ruelles de pavés, admirer les premières maisons en pierre, les premiers pubs (et bordels !), flirter avec l’Histoire, surplomber la baie et l’Opéra. En redescendant sur les quais, petit détour au Museum of Contemporary Art, gratuit.

The Rocks and Harbour Bridge #australia #sydney #bridge #city #warehouse #redbrick

A photo posted by Marie-Caroline Fourmont (@maricatastrophe) on

Coup de cœur pour s’hydrater, The Argyle dans un ancien entrepôt de brique et de bois et pour se restaurer le midi, le coffeehouse The Fine Food Store.

Circular Quay et l’Opéra, duquel on peut allégrement sauter la visite… La promenade le long de Circular Quay est, blindée de monde, mais aussi, incontournable pour admirer l’Opéra sous tous ses angles ainsi que l’Harbour Bridge, monstre d’acier qui enjambe la baie. Un petit verre indispensable à l’Opera Bar en fin d’après-midi, sur l’un des nombreux bars extérieurs. Les australiens descendent de leurs tours, du voisin CBD, en fin d’après-midi (soit dès 17h00) et profitent des reflets des rayons du soleil sur les voiles de l’Opéra.

Sydney Opera House #sydney #sydneyoperahouse #australia #bluesea #memory

A photo posted by Marie-Caroline Fourmont (@maricatastrophe) on

Le Royal Botanic Gardens, poumon vert de la ville, s’étire de la bordure sud de l’esplanade de l’Opéra et longe le CBD à l’est. Jardins à l’anglaise, japonais, marre aux canards, bambous, palmiers, plantes médicinales et aromatiques… tout y est ! Les habitants de Sydney y courent, pique-niquent, font leur demande en mariage… un lieu avec un brin de magie qui vous propulse dans l’Angleterre Victorienne, loin de la folie du centre des affaires. La promenade se termine à la Art Gallery of New South Wales qui compte une superbe collection d’arts australiens, aborigènes, européens et asiatiques. Et en plus c’est gratuit.

Le Darling Harbour, quartier commercial réhabilité à grands coups de pelleteuse, n’a guère d’intérêt si ce n’est le Fish Market. Deuxième plus grand marché aux poissons du monde après Tokyo (quand même !). Le spectacle est fabuleux et odorant. Des poissons et crustacés par milliers, bien frais, à acheter et déguster sur place. Nicholas Seafood pratique des prix un peu plus doux que ses voisins.

Kings Cross, le quartier « chaud » et son voisin, le plus résidentiel, Potts Point. Pour sentir l’atmosphère de la ville et comprendre le quotidien des habitants de Sydney. En plus, d’y trouver de nombreuses auberges de jeunesse et bars surprenants, ces quartiers comptent de merveilleuses demeures victoriennes et des façades art déco.

The World Bar pour ses étages, les multitudes de pièces cachées et son ambiance qui évolue au fil de la soirée; de bobo-vin-quartette jazz à jeunes internationaux en PVT-théière de rhum-DJ électro.

Kings Cross Hotel, encore un bars avec une atmosphère propre à chaque niveau. Du bon vieux pub pour le combo gagnant burger-bière au rez-de-chaussée au verre de Merlot sur le rooftop.

Hiking day in the Blue Mountains National Park far from the craziness of Sydney #australia #bluemountains #nature #hiking #morningwalk

A photo posted by Marie-Caroline Fourmont (@maricatastrophe) on

Escapade d’une journée dans le Blue Mountains National Park, un des sites montagneux les plus impressionnants d’Australie inscrit au Patrimoine de l’Unesco. A une centaine de kilomètre de Sydney se dresse cette chaine de montagnes à la nature luxuriante. De magnifiques randonnées au milieu des gorges pour découvrir les Leura Cascades, Katoomba Falls et bien sur Echo Point et les célébres Three Sisters.

To be continued…


6 février 2017