Onlike

Test : Chromecast, le gadget inutile de 2014

Sur le papier, c’est séduisant : Le meilleur du Web arrive sur votre TV . Ça tombe bien, on aime le web et la TV, qu’il s’agisse du meilleur comme du pire d’ailleurs. Et on aime aussi brancher des tonnes de trucs. Autant de raisons pour sauter sur le Chromecast, nouveau produit Google qui se branche sur une prise HDMI de votre téléviseur pour diffuser toutes sortes de contenus en provenance d’Internet, depuis votre ordinateur, votre tablette ou votre mobile. OK mais euh… c’est vraiment nouveau ? On a testé le Chromecast pendant quelques jours, et cela a suffit pour faire rapidement le tour de la question.

Non, ce n’est pas nouveau

Avant de vous jeter sur le Chromecast, demandez-vous deux choses :

  1. Quel est mon intérêt à diffuser le web sur ma TV ?
  2. En-dehors du Chromecast, comment pourrais-je faire pour diffuser des contenus sur ma TV ?

Vous apprécierez la naïveté de la première question. Faisons un test simple : vous êtes en train de lire cet article. Avez-vous envie de le lire sur votre télévision ? Bof. D’abord, vous n’êtes peut-être pas chez vous. Ensuite, quel confort de navigation allez-vous avoir, en scrollant ou cliquant avec un périphérique tout en lisant sur un autre ? Il faut admettre que l’on vient rapidement au seul intérêt du Chromecast pour le moment : la vidéo.

D’où cette seconde question que l’on s’est tous posée un jour : comment je peux regarder n’importe quelle vidéo du web sur ma TV ? C’est-à-dire, un clip de Youtube ou (attention, pavé dans la mare) un épisode de série en streaming. Sinon, en ce qui concerne les vidéos téléchargées légalement ou non (sur son ordinateur, principalement), il nous est déjà arrivé de nous lancer dans de vastes réflexions pour les visionner sur l’écran chaleureux de cette bonne vieille TV. « Je la mets sur clé USB ? », « On passe par le disque dur externe ou celui de la Freebox ? », « On peut pas utiliser ton câble HDMI pour relier le PC à la TV et dupliquer l’écran ? ». Oui, depuis la nuit des temps, l’Homme connecté cherche à se poser tranquillement devant sa TV pour regarder confortablement des vidéos en provenance de nombreuses sources variées (sans parler de ses fichiers MKV qui l’avaient bien embêté). Et il a déjà résolu cette question, chacun selon sa méthode.

Oui, le Chromecast aura des applications

C’est vrai que c’est la partie la plus prometteuse du petit boitier à 35 euros. Mais pour le moment, rien de nouveau : Youtube, Google Play (Music), Canalplay, France TV Pluzz, SFR TV… ce n’est pas non plus la révolution des services vidéo. Alors on attend les « vraies » applications, celles qui seront tellement géniales qu’elles rendront le Chromecast indispensable. En attendant, elles ne sont pas au rendez-vous. Et si vous avez une box Internet (avouez, vous avez une box Internet) les applis actuelles ou leurs alternatives sont déjà disponibles. Alors ?

Conclusion (et oui déjà)

Le Chromecast en 2014, c’est un peu comme l’adaptateur TNT avant 2010 : un boitier à rajouter à sa TV pour profiter de fonctions qui de toute façon arrivent en série très bientôt, et qui le sont même déjà chez certains fabricants. En clair, si vous avez actuellement une TV avec des prises HDMI — pour brancher un Chromecast — mais pas connectée à Internet, pas de bol, vous l’avez achetée au mauvais moment, en pleine phase de transition. Evidemment personne ne vous aura prévenu à l’époque de votre achat (le constructeur, le vendeur de chez Darty…) c’est ça la magie du marketing. Mais si votre TV est déjà « smart », c’est-à-dire reliée à votre connexion Internet, le Chromecast est simplement quelque chose qui vous permettra d’avoir une télécommande plus sympa et que vous connaissez bien pour naviguer dessus : votre mobile (ou votre tablette). Alors imaginons un instant que vous ayez en plus d’une TV connectée, une box multifonctions (Freebox Révolution par exemple), un Mac (coucou AirPlay), voire une console dernière génération (PS4 ou même PS3, Xbox One ou même Xbox 360), le Chromecast est I-NU-TI-LE. Cela s’apparente simplement à une tentative par Google de détourner des fonctionnalités qui sont ou seront incluses dans vos appareils, mais que vous n’avez pas encore cherché à exploiter réellement. Rassurez-vous, pas besoin non plus de vous équiper complètement si vous n’avez rien de tout cela : d’ici 2 ans, probablement toutes les TV vendues embarqueront une technologie similaire au Chromecast (en fait certaines le font déjà, rappelez-vous du boitier TNT). Heureusement, 35 euros, ce n’est pas un gros investissement.