Cannes 2017 – Inarritu inaugure la réalité virtuelle en sélection officielle

13 avril 2017

Les annonces cannoises vont se succéder dans ces prochaines semaines, mais la première remarque pour cette édition anniversaire est l’ouverture de la sélection a différents genres. Si les séries de Jane Campion ou David Lynch y sont invités pour quelques heures, c’est le cinéaste Alejandro Gonzalez Inarritu qui viendra y présenter un premier projet en réalité virtuelle : Carne y arena (Chair et sable).

Si le cinéaste doublement oscarisé (en deux ans, s’il vous plaît) a sans doute de nombreuses choses à raconter avec ce nouveau format, l’attrait du projet se fait aussi par les collaborations qu’il poursuit. Son directeur de la photographie Emmanuel Lubezki est également de la partie, ainsi que Legendary Entertainment, Fondazione Prada, ILMxLAB (branche « immersive » de Lucasfilm) soutiennent le projet. Largement de quoi envisager le premier vrai mastodonte de la VR ? Réponse en mai, avec cette installation de 6 minutes et 30 secondes).

Passant par Cannes, le film sera ensuite proposé à Milan, Los Angeles ou Mexico. Racontant le passage de la frontière entre Etats-Unis et Mexique, le sujet autour de ces migrants devrait faire écho à une actualité très réelle. Un sujet déjà utilisé sur plusieurs expériences virtuelles mais qui devrait trouver un résonnance particulière entre les mains d’Inarritu, pour cette reconnaissance d’un art nouveau déjà très actif.


13 avril 2017