Cowboys et Envahisseurs

Arizona, 1873. Un vaisseau spatial débarque et se met à attaquer la région, capturant les habitants et exploitant l’or disponible. La rebellion se mobilise contre cet envahisseur…

Au départ, Cowboys et Envahisseurs, c’était un peu le fantasme de petit garçon qui prend forme au cinéma. Las ! Alors que toutes les portes étaient ouvertes (casting, production, réalisation, pitch) les espoirs s’envolent au fur et à mesure que le film défile. On était prêt à voir un traitement sérieux de l’histoire, on était prêt à accepter les choix faits. Mais rien ne décolle réellement, au final, dans ce pétard mouillé. Certes dégoulinant quand il faut, un petit peu blagueur, ces efforts ne suffisent malheureusement pas à faire de Cowboys et Envahisseurs un film qui prend une direction et qui l’assume. Ce n’est pas un défouloir de réalisateur, ce n’est pas un western sérieux, c’est de la science-fiction décalée qui n’arrive pas à nous entraîner. Dommage, on voyait tellement de promesses dans ce qui aurait pu être un vrai « ovni cinématographique ».

3 / 5
PUBLIÉ LE 17.12.2011, PAR :

Cet article contient des mots-clés incroyables :

Faites-en plus. Voyez aussi ceci :