Mon premier festival - Jour 2

Mon premier festival – Jour 2

🕘 17 mai 2013

Cannes est un endroit efficace pour perdre un peu de poids et se muscler :

– Travail des biceps en fonction du poids du parapluie et du temps d’attente sous la pluie,

– Nombre de repas et composition de ces mêmes repas allégés, surtout si comme moi on tente d’enchaîner les projections et si l’on est contraint d’être dans la queue plus d’une heure avant le début,

– Station debout répétée toujours pour les mêmes raisons,

– Marche intensive sachant que les lieux de projection ne sont pas tous à coté les uns des autres. Mais également si comme moi vous ne logez ni au Martinez, ni au Carlton, mais dans les hauteurs de Cannes (la marche est même raide sur le retour) et grâce à la faible fiabilité des bus cannois : ce matin j’en ai attendu un (qui n’est jamais venu) 20 minutes, résultats, j’ai couru pour ma projo, j’ai raté ma projo et en plus j’avais les pieds trempés.

Bref Cannes c’est du sport, le Koh Lanta des cinéphiles.

Après deux attentes infructueuses ce matin (pour Le Congrès et The Bling Ring), j’en tente une troisième  pour Fruitvale Station. Mais chat échaudé craint l’eau froide, je m’y pointe deux heures avant, 10 personnes devant moi, mais toute la presse qui passera avant ma file. Heureusement ça paie. J’ai prié avec les quelques rayons de soleil qui sont sortis ce midi que les festivaliers préfèreraient se dorer la pilule. Bonne nouvelle, je tombe le parapluie et mes pieds vont pouvoir peut-être sécher. J’ai prévu un déjeuner express, sur les conseils de @Mgcinema. Mon petit sandwich fait maison ce matin que je déguste assise sur les barrières de la file a un goût de luxe.

13h45, les portes s’ouvrent pour moi, ça y est je ne suis plus vierge de Cannes. La salle est immense (plus de 1000 sièges) et on aperçoit même Thomas Vinterberg et son jury. Les lumières s’éteignent, il y a de la magie dans l’air.

Avec mon accréditation je croise peu de blogueurs, souvent en presse, mais beaucoup de professionnels et de cinéphiles. Parmi les premiers, aujourd’hui une productrice asiatique m’a donné le flyer de son film et une capote, Allez comprendre ! Parmi les seconds, beaucoup de vieux avec qui il est bien agréable de discuter, certains ont fait 10 Cannes, ils ont les bons tuyaux !

Stats de la journée :

–          nombres d’heures en file d’attente : 6

–          nombres de films tentés : 4

–          nombres de films vus : 2 (pas très rentable encore, mais on rôde la machine)

Les enjeux sont simples, ne pas dormir pendant les films et garder de la force pour les soirées qui m’attendent aussi ce week-end.


🕘 17 mai 2013